Échos dans le temps, de Pierre Bordage

2017 - Science-fiction

Quatrième de couverture

Kort, un homme venu du futur, débarque dans notre époque pour traquer trois criminels de son temps réfugiés au XXIe siècle. Par un concours de circonstances, il entraîne Jeanne dans son sillage, une Française condamnée à court terme par une maladie génétique orpheline. Mais leur rencontre est-elle si fortuite ? Kort émet une vibration, un écho que les natifs de notre époque ne peuvent pas percevoir. Non seulement Jeanne la ressent, mais son état s'améliore considérablement à son contact. Des plateaux des Cévennes aux sommets enneigés du Bhoutan, leur aventure réservera à la jeune femme bien des surprises.

Mon avis


Intrigue : 4/5

Dès le début de l'histoire, on comprend qu'il n'y a pas tromperie sur la marchandise : le quatrième de couverture n'est pas mensonger et tout se met en place très rapidement. Le rythme est soutenu et il n'y a pas de temps morts.

Deux fils narratifs se croisent : l'un sous forme romancée et l'autre sous forme d'échanges d'emails, ce qui est plutôt original. Le premier fil nous relate l'histoire de Jeanne, embarquée malgré elle dans une aventure avec Kort, qui vient du futur. Le second fil présente les trois personnages que recherche Kort, qui a ordre de les éliminer.

L'auteur prend un malin plaisir à nous présenter chaque camp de manière neutre, de sorte qu'il est difficile de prendre parti.

Le seul bémol, au final, est que l'histoire s'avère assez simple à cause de la longueur de ce roman : 187 pages seulement. Il manque à mon sens un souffle épique à l'intrigue, mais ce n'était sans doute pas l'ambition souhaitée pour ce roman par l'auteur.


Idée : 2.5/5

L'idée ne révolutionne pas le genre : il s'agit d'une histoire de voyage dans le temps somme toute assez basique.

Au final, on dirait une sorte de Terminator, les cyborgs en moins et les transhumains en plus. Rien de révolutionnaire donc, mais si l'on aime le genre, on est servi.

J'aurais cependant aimé avoir plus de détails sur le monde du futur, le principe de l'échosion et la technologie temporelle, qui sont évoqués de manière évasive et n'ont pas satisfait ma curiosité de lecteur de SF.


Personnages : 4/5

On s'attache assez vite au personnage principal de Jeanne. Elle est atteinte d'une maladie incurable qui la condamne à court terme. Pour elle, cette aventure avec Kort est une aubaine, le moyen idéal de vivre quelques émotions intenses avant de retourner voir son créateur.

Le personnage de Kort est lui plus terne, de part son caractère tranché et son côté taciturne. Il peine à afficher la moindre émotion et se complait dans le rôle du soldat d'élite impossible à abattre (qui a parlé de Terminator ?...).

Quand aux trois criminels recherchés par Kort, leurs échanges d'emails nous présentent des personnages raffinés et isolés qui se contentent d'essayer de survivre.


Style : 4.5/5

Quel plaisir de lire un auteur français de SF qui sait bien écrire !

Le style est à la fois élégant et efficace. Il porte l'histoire avec brio. Les mots nous font voyager dans les différents lieux, en particulier au Bhoutan avec son ambiance locale très bien retranscrite. On s'y croirait.


En bref :

Un bon roman de SF sans prétention, court et prenant. Il se laisse lire avec plaisir, mais on le referme avec une sensation de goût de trop peu.


NOTE GLOBALE : 3.5/5


Babelio

Amazon

Fnac