Barrière mentale, de Poul Anderson

2015 (première édition : 1954) - Science-fiction

Quatrième de couverture

Sous l’effet d’un phénomène cosmique insoupçonné, du jour au lendemain, tous les humains, même les plus ordinaires, se réveillent avec une intelligence décuplée. Ceux qui s’interrogent découvrent que notre planète a quitté une zone galactique inhibant les capacités du cerveau.

Est-ce l’âge d’or enfin pour une humanité appréhendant, après des millénaires d’une évolution tourmentée, le prix réel de la vie, son caractère infiniment précieux ? Rien n’est moins sûr, d’autant que les animaux, eux aussi, acquièrent cette intelligence exceptionnelle et, avec elle, l’esprit d’indépendance, voire de vengeance.

Mon avis


Intrigue : 3.5/5

La trame principale est très intéressante et ses développements tiennent bien le lecteur en haleine. La réorganisation de la société et de la faune au travers de leur super-intelligence récemment acquise est fascinante.

Par contre, je trouve que cette trame principale est polluée d'intrigues secondaires souvent sous-exploitées et expédiées, alors qu'elles auraient mérité d'être creusées. Par exemple, l'idée du gourou asiatique qui maîtrise son métabolisme est fort intéressante mais ne dure pas plus longtemps qu'un court passage.

Idée : 4/5

Une idée aussi simple que géniale : que se passerait-il si tous les êtres vivants, humains comme animaux, possédaient soudain une intelligence surdéveloppée ?

Le bémol reste le contexte de cette idée, à savoir les années 50. Même si une bonne partie des développements seraient similaire de nos jours, l'absence de contemporanéité fait parfois sourire.


Personnages : 3.5/5

Le roman suit plusieurs personnages et l'auteur arrive à nous faire parfaitement ressentir leur nouvelle intelligence. Par contre, certains personnages feraient grincer des dents certaines franges de lecteurs s'ils n'avaient pas l'excuse du contexte daté : la femme au foyer un peu nunuche qui n'arrive pas à gérer ce surplus d'intelligence, ou encore les simples d'esprits considérés comme une race à part par le reste de la population.


Style : 4.5/5

À ma grande surprise, le style, lui, ne fait pas du tout daté. Je le trouve même très bon. Il sait se faire clair et précis lors des explications scientifiques du phénomène cosmique, tout comme il se révèle riche en métaphores subtiles et poétiques lorsqu'il s'agit de décrire un paysage ou de retranscrire une ambiance.


En bref :

Le tout premier roman SF de l'auteur, idéal pour le découvrir. L'histoire est prenante et portée par une plume fluide et travaillée. L'idée d'une soudaine intelligence décuplée est bien exploitée, même si les sous-intrigues résultantes sont parfois sous-développée, tandis que certains personnages gagneraient à être moins caricaturaux.


NOTE GLOBALE : 4/5


Babelio

Amazon

Fnac