123.jpg

Pourquoi faire de la musculation ?

On me demande parfois pourquoi je fais de la musculation, ou pourquoi j’ai commencé cette activité.

Je pense qu’il s’agit là de deux questions fondamentalement différentes, auxquelles je vais tâcher de répondre.

Pourquoi commence-t-on la musculation ?

Il existe une multitude de raisons, dont voici une liste non exhaustive que j’ai pu glaner au fil de mes discussions avec des pratiquants, visionnages de vidéos sur le sujet ou lectures dans des forums spécialisés.

- parce qu’on n’est pas bien dans son corps (trop maigre ou trop gras)

- parce qu’on manque de confiance en soi

- parce qu’on se faisait victimiser par des camarades de classe plus costauds à l’école

- parce que les acteurs de films d’action et/ou les super héros font rêver

- pour plaire aux filles

- pour exceller dans un autre sport

- pour une remise en forme (âge, suite d’une opération, etc.)

Conclusion : peu de réponse « nobles », mais plutôt palliatives, voire navrantes. Pour ma part, en tant qu’ado introverti au corps d’asperge qui rêvait secrètement de se transformer en super Saïyen, je vous laisse deviner desquelles il s’agissait.

Maintenant, pourquoi continue-t-on la musculation après plusieurs années de pratique ?

Là, les réponses deviennent tout autres, et sont toutes vraies dans mon cas.

- pour savoir comment fonctionne son corps : pratiquer ce sport et surtout durer dans ce sport oblige à acquérir des connaissances de base sur l’anatomie et la biomécanique, apprendre comment s’échauffer, réaliser une montée progressive de la charge, etc. Plus que tout autre sport, on apprend à savoir effectuer des mouvements avec une technique irréprochable afin d’éviter de se blesser.

- pour suivre une discipline positive dans sa vie : la musculation oblige à s’investir au niveau régime alimentaire, récupération, horaire, repos, etc. Pousser de la fonte n’est que la partie émergée de l’iceberg. Cette discipline peut paraître contraignante mais elle devient vite un allié dans la vie de tous les jours, avec l’instauration d’une hygiène de vie et d’une dynamique positive qui motive à aller au bout des choses et mener à bien ses projets. Comme, au hasard, l'écriture d'un roman de 400 pages.

- pour développer ses connaissances en nutrition : l’élaboration d’un régime alimentaire oblige à apprendre comment agissent les macronutriments et les micronutriments ainsi que leurs interactions, ce qui permet de tirer le meilleur parti des aliments à notre disposition. Et j’insiste sur la différence entre faire un régime (ponctuel, très contraignant, et surtout inutile sur le long terme), et suivre un régime (sur le long-terme, plus facile à suivre, et autorisant des « cheat meal » sans problème).

- pour rester en excellente santé : alors qu’étant jeune j’étais très souvent malade au point d’avoir constamment un mouchoir en tissu dans ma poche pour me moucher, et même d’être hospitalisé à plusieurs reprises, j’ai désormais, dans le pire des cas, un rhume par an. Jamais de grippe, de gastro, etc. ni même d’allergies. Une étude a d’ailleurs établi un lien direct entre masse musculaire et défenses immunitaires.

- pour être dans un corps puissant : c’est utile dans les tâches du quotidien comme pousser un meuble, déplacer une charge lourde, etc. ; d’autant plus qu’on sait comment le faire sans se blesser.

- pour augmenter sa durée de vie : vous avez bien lu ! Une étude scientifique se basant sur la longueur des télomères indique que les adultes très sportifs ont un âge biologique estimé à 9 ans plus jeunes que les sédentaires. Faire de la musculation sérieusement oblige à faire au moins 4 séances par semaine et classe donc dans la catégorie "très sportif".

- pour forcer le corps à donner le meilleur de lui-même : nos muscles ont toujours été là, et leur potentiel d’hypertrophie existe pour tous. La musculation ne fait que révéler ce potentiel. L’entraînement cérébral et l’éducation (scolaire ou autre) élève notre esprit, pourquoi ne pas faire de même avec notre corps ? "Un esprit sain dans un corps sain", comme on dit.

- pour avoir un physique esthétique : je ne vais pas mentir, sans être un adepte forcené de la branlette visuelle d’auto-satisfaction devant un miroir, se sentir bien dans sa peau augmente la confiance en soi. Par ailleurs, qu’on le veuille ou non, nous vivons dans un monde qui donne de l’importance à l’apparence, ce qui est quelque part logique puisque la première image que renvoie une personne inconnue… c’est son image justement. Et puis, ça fera un bon souvenir lorsque je serais vieux :)